Notre voie électronique à nouveau disponible sur abidjan.netVendredi--Juillet-2011
11 avril 2011 - 11 avril 2016: 5 ans après sa déportation à La Haye Gbagbo présent dans les cœurs -- pulié le : Lundi--Avril-2016
Issue No.: 5306
du
Mardi 17 Mai 2016

Flash infos   
(Mercredi 6 Avril 2016 4:45)
22:00 Affaire BCEAO : le délibéré renvoyé au 25 avril 2016
18:41 Affaire BCEAO: la défense demande la relaxe pure et simple des prévenus pour délits non constitués.
18:39 Football/Ligue des champions: Serge Aurier (PSG) convoqué pour affronter Manchester City
17:00 Affaire BCEAO: «les 7 huissiers sont ici à la barre, pour avoir fait le simple constat d’une opération; ils n’ont pas failli à leur mission pour être poursuivis », la défense
16:47 Affaire BCEAO: «l’institution bancaire n’a produit aucun document disant qu’elle a subi un préjudice, donc ce procès ne devrait pas avoir lieu », la défense.
16:46 Affaire BCEAO: «Gbagbo n’a pas commis d’infraction, il s’est donné les moyens pendant la crise, de faire fonctionner l’Etat, payer les salaires des fonctionnaires, les factures», la défense. [...] 126 mots
Tèl :22 49 51 97/22 49 51 98
Fax :22 49 51 96
BP:06 BP 2868 Abidjan 06
Mail:lequotidiennotrevoie@yahoo.fr
situation géographique:RIVIERA PALMERAIE
 Société

Santé publique: Les hôpitaux menacés de fermeture
« Si rien n’est fait pour notre intégration, le 28 mai, nous fermerons les salles d’entrée, d’intervention et d’hospitalisation des hôpitaux publics avec un service minimum. Et cela, pendant trois jours. Nous marcherons également sur la présidence de la République », a menacé Hubert Kpansaî, secrétaire général du secrétaire général du syndicat national des ex-déflatés de la Santé (Synades), samedi dernier, au cours d’une assemblée générale à Treichville. Les délégués ont dénoncé les entraves faites à l’intégration des agents de santé déflatés en 1998 et redéployés dans les hôpitaux publics sans statut jusqu’à ce jour. « Un décret d’intégration a été pris fin 2015 par le chef de l’Etat, mais jamais appliqué par la ministre de la santé, Mme Raymonde Goudou Coffie qui nous a fait croire que notre dossier était en train d’être traité par le Premier ministre. C’est faux. Empêché, le ministre Abdourahame Cissé a demandé au directeur général du budget de recueillir nos préoccupations et de les lui remonter. Le Dg du budget, M. Traoré Seydou nous a expliqué que notre dossier technique n’a jamais été transmis à leur service pour qu’il soit pris en compte au budget de l’Etat de Côte d’Ivoire. M. Traoré a ajouté qu’il y a de l’argent mais s’ils n’ont pas reçu de dossier, ils ne sauraient à qui payer », a révélé Hubert Kpansaï, secrétaire général du Synades.

Didier Kéi 

 

 

 

Copyright
  Copyright © 2000 Notre Voie. Tous droits réservés.
site conçu et hébergé par I2S2